Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

RV sur le blog d'une curieuse ! Curieuse de TOUT ! Tout m'intéresse ! Difficile à gérer ! Esthète, aussi, je vais spontanément vers les arts (peinture, sculpture, dessin, photo, la danse classique et l'opéra passionément !...) Mais, les sujets de société, notre alimentation, notre santé, le règne animal, l'environnement m'interpellent tout autant ! Et puis, j'ai mes révoltes !... )

Publié le par Daniele
Publié dans : #DOUCE FRANCE...

Yvelines : dans les pneus brûlés, les restes d'un adolescent.

Le corps a été entouré de pneus pour faciliter sa crémation. Impossible d'en déterminer le sexe.

Vernouillet (Yvelines), hier. Selon les premières constatations scientifiques, la victime est âgée de plus de 10 ans. LP/ARNAUD JOURNOIS

Vernouillet (Yvelines), hier. Selon les premières constatations scientifiques, la victime est âgée de plus de 10 ans. LP/ARNAUD JOURNOIS

Terrible découverte, jeudi soir à Vernouillet (Yvelines).
Vers 19 h 30, chemin des Poiriers, une mère de famille qui se promenait avec sa fille a donné l'alerte après avoir trouvé, près d'un arbre, le crâne et la cage thoracique d'un adolescent, âgé de plus de 10 ans, entièrement calciné.
 
Impossible de savoir s'il s'agit d'un garçon ou d'une fille pour l'instant. "Les os étaient éparpillés sur une surface de 9 m2, précise une source proche de l'affaire. Le corps a été entouré par des pneus avant d'être incendié. La cage thoracique portait d'ailleurs des traces de la gomme de pneumatiques calcinés."
 
Déjà, mardi dernier, en promenant son chien, cette femme avait trouvé un os. Mais elle avait pensé qu'il s'agissait des restes d'un animal. Le témoin ajoute que des pneus et des détritus sont présents à cet endroit depuis longtemps.
 
Les enquêteurs de la direction régionale de la police judiciaire de Versailles ont passé une partie de la nuit de jeudi à vendredi sur place pour réaliser les premières constatations et 'geler' la scène de crime.
"Au regard de la taille des os, le médecin légiste a estimé, à chaud, qu'il s'agissait d'un enfant", révèle la même source.
 
Dans la matinée, les scientifiques de l'identité judiciaire ont pris le relais, pour scruter le secteur. Un travail colossal puisqu'au moins trois accès conduisent au chemin.
"Il faut se rapprocher petit à petit jusqu'au lieu de découverte du corps, ça fait des kilomètres carrés à passer au peigne fin", souligne une source.
 
Les policiers s'appliquent aussi à prélever les cendres et des restes de la victime, pour ne pas passer à côté d'indices.

 

Aucune disparition inquiétante signalée dans le département

L'enquête de voisinage a démarré hier midi, mais les habitations les plus proches sont à 500 m du lieu de découverte.
"Ils nous ont demandé si on avait vu un feu ou de la fumée, mais je n'ai rien vu de tel", témoigne une riveraine.
 
"C'est un chemin rural à l'abri des regards mais finalement très facilement accessible par la route, tant par le centre-ville que par la forêt", explique une habitante.
 
Avec les promeneurs et les joggeurs, difficile de passer inaperçu en plein jour. Mais de nuit, caché par le talus et les arbres, le corps a pu se consumer sans être remarqué. Plus intrigant encore, aucune disparition inquiétante n'a été recensée récemment dans les Yvelines.
 
Les restes humains ont été transportés à l'institut médico-légal de Garches (Hauts-de-Seine). Le procureur de la République de Versailles, Vincent Lesclous, souligne dans un communiqué "qu'en l'état des investigations les causes de la mort, le sexe et l'âge du corps sont inconnus mais correspondent à une personne âgée de plus de 10 ans et mesurant plus de 1 m 50".
 
La précision sur l'âge de la victime permet d'écarter un rapprochement avec la disparition de la petite Maëlys, recherchée depuis près d'une semaine à Pont-de-Beauvoisin (Isère), et qui a seulement 9 ans.
 
Des prélèvements ont été réalisés sur les ossements afin d'en extraire des empreintes génétiques. Les résultats des analyses seront connus dans les prochains jours. " L'empreinte ADN permettra de comparer ce profil avec ceux des disparitions inquiétantes ou ceux de personnes connues des services de police, ajoute une autre source. Dans cette enquête, le pire serait qu'il s'agisse d'un ou d'une ado sans attache en France."

 

 

 

 

leparisien.fr
Aurélie Foulon et Julien Constant
02 septembre 2017, 7h56 | MAJ : 02 septembre 2017, 11h25

Commenter cet article

My name is Danièle...

Hypersensible, hyperémotive, je suis une écorchée vive. Franche et sincère, l'injustice, la malhonnêteté, le mensonge me révoltent... Point fort : courageuse. Point faible : l'affectif est mon talon d'Achille ! Mes refuges : le beau, l'élégant, le rare, le précieux, l'amitié, le partage... La nature, les animaux...

Articles récents

 

 

 

Hébergé par Overblog