Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

RV sur le blog d'une curieuse ! Curieuse de TOUT ! Tout m'intéresse ! Difficile à gérer ! Esthète, aussi, je vais spontanément vers les arts (peinture, sculpture, dessin, photo, la danse classique et l'opéra passionément !...) Mais, les sujets de société, notre alimentation, notre santé, le règne animal, l'environnement m'interpellent tout autant ! Et puis, j'ai mes révoltes !... )

Publié le par Daniele
Publié dans : #SANTE - BEAUTE - BIEN-ÊTRE, #MEDECINES DOUCES, #PSY...
La médecine chinoise considère nos émotions comme des substances produites par le corps, exactement au même titre que le sang. 
 
Les émotions que nous vivons peuvent être 'contaminées'. La colère (ou l’énervement) et la peur sont les deux émotions les pires en terme d’impact sur notre corps, notre coeur et notre esprit. Elles sont responsables de beaucoup de nos maux et de nos maladies!
 
Lorsqu'on est en colère, les conséquences physiques sont immédiates : nos muscles et nos articulations se contractent, la pression artérielle augmente de la même façon que la fréquence cardiaque et l’hormone testostérone ; l’activité cérébrale est altérée  (surtout les lobes temporaux et frontaux) et la bile est produite en excès.
 
Lorsqu’elle est occasionnelle et de courte durée, les effets physiologiques de la colère s'estompent rapidement. Mais lorsqu’elle est répétitive elle est comme une toxine qui circule dans notre corps et peut faire de nombreux dégâts tels que arythmie cardiaque, problèmes hépatiques, contractures musculaires, diarrhées, gastrite, dermatite etc....
 
"Les hommes coléreux se font à eux-mêmes un lit d’orties", disait l’écrivain anglais du XVIIIe siècle Samuel Richardson.
 
Des chercheurs américains ont montré en 2014 qu’un tempérament colérique et des accès de colère augmentent le risque de crise cardiaque ou d’AVC [1]
Une autre étude australienne a confirmé que la crise cardiaque peut être déclenchée par un accès de colère intense.
 
Les chercheurs concluent même qu’une grosse colère multiplie par 8,5 le risque de crise cardiaque dans les deux heures qui suivent [2]
 

"Comment 'décontaminer' nos émotions?"

La médecine chinoise a répondu à cette question il y a plus de 2000 ans, et elle a mis au point des solutions efficaces pour "fluidifier nos émotions", les décontaminer en quelque sorte. 
 
Elle a dessiné une cartographie précise du lien entre le corps et les émotions qui lui permet d’agir non seulement sur la conséquence mais surtout sur la cause. 
 
Chacune des grandes aires émotionnelles est "hébergée" par un organe, qui va à la fois l’influencer et subir son influence : 
  • le Cœur est associé à la joie et au plaisir 
  • la Rate-Pancréas à la méditation et à la réflexion 
  • le Poumon à l’anxiété 
  • les Reins à la peur 
  • Pour la colère, c’est le Foie. 
Cette relation se fait dans les deux sens :
l’excès de colère va favoriser des pathologies hépatiques, des douleurs dans les hypochondres (sous le diaphragme), des dysménorrhées chez les femmes… tandis que les dysfonctionnements du Foie nous rendent plus sensibles aux excès de susceptibilité, d’irritabilité, etc. 
 
Pour "fluidifier ses émotions" l’approche de la médecine repose en premier lieu sur l’acupuncture. On peut citer quelques points actifs sur la colère : 
 
  • Le point 21 du méridien de la Vésicule biliaire, Jianjing (puits de l’épaule)  
  • Le point 23 du méridien de la Vésicule biliaire, Zhejin (tendons des flancs)  
  • Le point 2 du méridien du Foie, Xingjian (séparation mobile)  
  • Le point 13 du méridien du Foie, Zhangmen (porte du règlement)  
  • Le point 12 du méridien du Vaisseau Conception, Zhangwan (cavité du centre) Le point 14 du méridien du Vaisseau Conception, Juque (grand portail)  
  • Le point 8 du méridien du Vaisseau Gouverneur, Jinsuo (spasme du tendon) [3] 
L’immense pharmacopée chinoise, ensuite, est riche de formules adaptées en traitement préventif et curatif.
Parmi les plantes que l’on trouve en Europe, il y a les feuilles de menthe (Bo He), ou les fruits de l’evodia (wu zhu yu). Tous deux à boire en infusion : entre 5 et 10 g dans 25 cl d’eau que l’on porte à ébullition sans faire bouillir.  
 
pour en savoir plus:
 
 

Arsenal naturel contre la colère

Respirer 

Se concentrer sur sa respiration est un moyen de calmer le corps et l'esprit, chasser les idées noires et recentrer ses idées sur le présent. 
L’important est de focaliser toujours son attention sur sa respiration. Soyez attentif aux mouvements de votre corps lorsque vous respirez.
 

Suivre sa respiration

Lorsque vous inspirez, comptez mentalement : 1 en inspirant, 1 en expirant. Ensuite 2 en inspirant, 2 en expirant. 
Et ainsi de suite, jusqu’à 10. Si vous perdez le compte, revenez à 1. 
 
Grâce à cet exercice, vous vous concentrez sur votre respiration. Outre le fait de vous relaxer, cela va vous permettre de ne pas vous disperser mentalement ou de ne pas vous laisser constamment solliciter par tout ce qui est autour de vous.
 

La respiration abdominale

La plupart d’entre nous ne respirent pas avec le diaphragme, mais inspirent depuis le thorax de manière courte et irrégulière. 
Lorsque nous sommes stressés ou angoissés, nous n’insufflons pas suffisamment d’oxygène dans nos poumons, ce qui nous stresse davantage et nous rend à bout de souffle. 
En pratiquant la respiration abdominale, nous insufflons une plus grande quantité d’oxygène dans nos poumons.
 
Si vous vous sentez stressé(e), prenez quelques minutes pour faire cet exercice :
Asseyez-vous le dos bien droit, posez une main sur votre poitrine et l’autre sur votre estomac. 
Inspirez par le nez. La main sur votre estomac va monter et celle qui est sur votre poitrine ne va presque pas bouger. 
Expirez maintenant par la bouche, tout doucement, en faisant sortir le maximum d’air tout en contractant vos abdominaux. La main posée sur votre estomac va bouger alors que vous expirez tandis que l’autre va rester presque immobile. 
Continuez ainsi pendant 10 respirations, toujours en inspirant par le nez et en expirant par la bouche.
 

La respiration marchée

Lorsque vous marchez, observez, en respirant normalement, sur combien de pas vous inspirez et sur combien vous expirez (par exemple, vous inspirez sur 5 pas et expirez sur 3). 
Marchez lentement et tranquillement et respirez normalement. 
Continuez ainsi pendant quelques minutes puis allongez votre expiration d’un pas. Laissez votre inspiration s’établir naturellement, mais observez-la soigneusement pour voir si vous éprouvez le besoin de l’allonger. 
Poursuivez jusqu’à 10 respirations. 
 
Ensuite, allongez votre expiration d’un autre pas. Observez l’inspiration pour voir si elle ne s’allonge pas aussi d’un pas et ne l’allongez que si vous sentez que cela vous procurera du bien-être. 
Après 20 respirations, revenez à la respiration normale. 
 

Poser son esprit 

Maîtriser sa colère ne veut pas dire qu’il faut la refouler. 
Cela signifie que nous devons apprendre à développer des façons "non-explosives"  d’exprimer notre ressentiment. 
 
La pratique régulière de l’exercice physique, la sophrologie, la relaxation ou le yoga [4] peuvent aider à une meilleure maîtrise de soi. 
 
Autre technique, celle qui consiste à poser son esprit ici et maintenant. C’est ce qu’on appelle la méditation pleine conscience. 
Plusieurs fois par jour, on peut arrêter de faire des choses, et se concentrer sur ce que nous sommes à l’instant présent. Cela consiste à : 
-Ecouter son cœur battre 
-Sentir sa respiration 
-Sentir ses membres, ce qu’ils font (mon bras est étendu le long de mon corps, les -doigts de ma main caressent ma hanche etc.) 
-Regarder vraiment ce qu’il y a autour de soi 
-Ecouter les sons, les détailler , etc... 
 
Les études ont montré que ces petits décrochages, qui ne durent que quelques minutes, nous familiarisent avec notre monde intérieur et diminuent le risque de chute (ou rechute) dépressive ou anxieuse. 
 

Kit homéopathique 'spécial urgence' 

En traitement homéopathique de fond :
Nux vomica 15 CH, 5 granules par jour, à laisser fondre sous la langue, en cure de 3 mois. 
 
Du côté des plantes :
la valériane diminue la nervosité et l’irritabilité et permet de lutter contre les troubles du sommeil.
Pour une tasse de tisane : laisser infuser pendant 10 minutes 1 cuillerée à café (3 g environ) de racines de valériane dans 150 ml d’eau bouillante. Boire 3 à 5 tasses par jour.
 
Et puis, ne pas réagir immédiatement après l’agression ou le problème peut vous aider à réduire la colère ou l’énervement.

La décontamination personnelle

 

De la beauté absolument ! Celle qui provoque de véritables émois, celle qui vous saisit le coeur et l'âme !

C'est vrai, je l'ai constaté moi-même, hyper sensible, hyper émotive, en révolte permanente, le beau, l'élégant, le précieux  apaisent véritablement  et, lorsque la tempête fait rage  dans tout  mon être, je me connecte à l'un des nombreux réseaux que nous avons à disposition et je m'évade... dans les beaux châteaux, les parcs nationaux, la haute couture, la sculpture, la danse, les arts en général...

"Vous pouvez simplement aller respirer les embruns, lire un poème, plonger vos yeux dans le regard d’un tout petit bébé, vous pouvez marcher devant vous, courir de toute vos forces, lever les bras vers le ciel, et ressentir la plénitude d’être là, conscient de la chance que vous avez d’être bien vivant et d’avoir le cœur… en joie !" (Gabriel Combris)

Là, à chacun de faire son choix mais, régalez-vous les sens et vous retrouverez la sérénité!

 

[1] European Heart Journal, 3 mars 2014 
[2] Acute Cardiovascular Care, 23 février 23 2015 
[3] Revue Les Secrets de la Médecine chinoise, 2015. 
[4] Une posture anti-colère intéressante à découvrir ici : https://www.youtube.com/watch?v=Au_wCqSgy58
 

 

 

 

Sources:
Pure Santé
&
AmélioreTaSanté.com

Commenter cet article

My name is Danièle...

Hypersensible, hyperémotive, je suis une écorchée vive. Franche et sincère, l'injustice, la malhonnêteté, le mensonge me révoltent... Point fort : courageuse. Point faible : l'affectif est mon talon d'Achille ! Mes refuges : le beau, l'élégant, le rare, le précieux, l'amitié, le partage... La nature, les animaux...

Articles récents

 

 

 

Hébergé par Overblog