Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

RV sur le blog d'une curieuse ! Curieuse de TOUT ! Tout m'intéresse ! Difficile à gérer ! Esthète, aussi, je vais spontanément vers les arts (peinture, sculpture, dessin, photo, la danse classique et l'opéra passionément !...) Mais, les sujets de société, notre alimentation, notre santé, le règne animal, l'environnement m'interpellent tout autant ! Et puis, j'ai mes révoltes !... )

Publié le par Danièle
Publié dans : #SANTE - BEAUTE - BIEN-ÊTRE, #NOTRE ALIMENTATION

Ce que l’on mange nourrit nos cellules grises… mais peut aussi les empoisonner ! On fait le point avec la diététicienne-nutritionniste Alexandra Retion.

 

Le saucisson

5 rondelles de saucisson sec contiennent l’équivalent de 2g de sel, soit près de la moitié de la dose journalière recommandée par l’OMS.
Une étude de l’université McGill a montré, en 2013, qu’une consommation importante de sel modifiait des circuits dans le cerveau, en particulier ceux qui régulent la pression artérielle. "L’hypertension altère le flux sanguin donc l’alimentation du cerveau", complète la diététicienne.

 

 

La soupe en brique

Elles contiennent nombre de colorants, conservateurs et exhausteurs de goût. Parmi les plus controversés :
le glutamate monosodique. Indiqué par les sigles E620 à E625, il est soupçonné de favoriser les mécanismes de dégénerescence du cerveau.

 

 

Le pain

"Lui aussi contient trop de sel, indique Alexandra Retion. Le blé capte également dans le sol des métaux lourds, comme le plomb. On les retrouve en très petite quantité dans une baguette, mais une consommation trop importante conduit à leur accumulation dans l’organisme." Le plomb est notamment toxique pour le système nerveux des jeunes enfants.

 

 

La viande rouge

"Trop de viande rouge signifie surtout trop de graisses saturées, rappelle la diététicienne. Or, ces graisses finissent par boucher des artères et couper le flux sanguin."
Le cerveau est privé de sucre et d’oxygène : c’est l’AVC.

 

 

L'hamburger-frites

Consommée trop régulièrement, la junk food provoque des carences en nutriments essentiels au cerveau, tels que la vitamine B, le magnésium ou les oméga 3.
Comme l’explique la diététicienne Alexandra Retion, les graisses trans sont aussi un vrai poison pour le cerveau :
"Elles augmentent la béta amyloïde, une protéine qui forme des plaques entravant le fonctionnement du cerveau."

 

 

Le beignet frit

Ils cumulent plusieurs sources de problèmes.
"Les aliments à indice glycémique élevé provoquent des pics d’insuline, suivis d’une chute qui prive les neurones de carburant, décrit Alexandra Retion. À force, cela peut provoquer une inflammation constante du cerveau."
Une étude de l’université de Montréal, parue en juillet 2015, a aussi montré qu’une alimentation riche en fritures pouvait dégrader les circuits dopaminergiques du cerveau, et provoquer des troubles de l’humeur ou de la motivation.

 

 

Les boissons sucrées

Une canette de 33 cl contient 10 morceaux de sucre…
Des travaux de l’université de Californie ont mis en évidence qu’une consommation excessive de sucre provoquait une inflammation de l’hippocampe.
"Le sucre industriel est aussi beaucoup moins disponible pour nourrir les cellules nerveuses que le sucre naturel", ajoute Alexandra Retion.

 

 

L’alcool

"C’est un neurotoxique, explique Alexandra Retion. L’alcool atteint les transmissions nerveuses et nous fait perdre des capacités de mémorisation, d’action, de repère dans l’espace, etc."
Il agit aussi sur les zones qui contrôlent le sommeil, en fragmenant les différentes phases.

 

 

Sources :

Merci à  Alexandra Retion diététicienne-nutritionniste à Paris et auteur du site http://www.diet-paris.fr/
 
 
 
Publié par Jasmine Saunier, journaliste santé et
validé par Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste
le Mardi 08 Mars 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

My name is Danièle...

Hypersensible, hyperémotive, je suis une écorchée vive. Franche et sincère, l'injustice, la malhonnêteté, le mensonge me révoltent... Point fort : courageuse. Point faible : l'affectif est mon talon d'Achille ! Mes refuges : le beau, l'élégant, le rare, le précieux, l'amitié, le partage... La nature, les animaux...

Articles récents

 

 

 

Hébergé par Overblog