Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

RV sur le blog d'une curieuse ! Curieuse de TOUT ! Tout m'intéresse ! Difficile à gérer ! Esthète, aussi, je vais spontanément vers les arts (peinture, sculpture, dessin, photo, la danse classique et l'opéra passionément !...) Mais, les sujets de société, notre alimentation, notre santé, le règne animal, l'environnement m'interpellent tout autant ! Et puis, j'ai mes révoltes !... )

Publié le par Danièle

Sensation de sable dans les yeux, fatigue oculaire, inconfort, yeux qui piquent… 4 millions de personnes en France souffrent de sécheresse oculaire, et la prévalence augmente avec l’âge. 

 

Pourquoi avez-vous les yeux secs ?

Pourquoi avez-vous les yeux secs ?

La sécheresse oculaire entraîne une instabilité du film lacrymal. Ce film se compose de 3 couches : 
- une couche lipidique qui lubrifie (une huile claire est expulsée par les glandes de Meibomius au niveau des paupières).
- une couche aqueuse qui nourrit et protège la cornée.
- une couche de mucus qui permet aux larmes d’adhérer à la surface oculaire.

S’il n’y a pas assez d’eau ou de gras, l’eau s’évapore et l’œil devient sec. "La majeure partie du temps, la sécheresse oculaire est liée à une insuffisance de sécrétion lipidique. Il n’y a pas de signes visibles : pas d’œil rouge, pas de paupières gonflés mais les patients sont gênés" explique le Dr Catherine Albou-Ganem, chirurgien ophtalmologiste.

Dans 50% des cas , ce déficit lipidique est causé par l’obstruction des glandes de Meibomius.
La sécheresse oculaire est sinon due à un déficit aqueux (15% des cas) ou conjugue déficit aqueux et lipidique (36% des cas).

 

 

Pensez à cligner souvent des yeux

Pensez à cligner souvent des yeux

Une bonne habitude à prendre quand on souffre de sécheresse oculaire c’est de cligner plus souvent des yeux.

Pourquoi ? Pour avoir une bonne lubrification de la surface oculaire grâce à une expression forcée des glandes de Meibomius. 

En pratique : 
1. Fermer les yeux pour sentir le contact des paupières supérieures et inférieures.
2. Compter jusqu’à 2 pour renforcer la fermeture et le contact.
3. Serrer les paupières et compter jusqu’à 2 pour aider le développement musculaire et stimuler les connections neuronales qui contrôlent le clignement.
4. Ouvrir et compter jusqu’à 2 pour compléter le cycle de clignement.
Ces exercices de clignement doivent être réalisés à intervalles réguliers durant la journée, 7 jours par semaine. 

 

A savoir : le rythme normal du clignement est d’un toutes les cinq à six secondes, ou 10 à 12 clignements par minute.

 

 

Du café pour traiter les yeux secs ?

Du café pour traiter les yeux secs ?

En 2012, des chercheurs de l’université de médecine de Tokyo* ont démontré sur 78 volontaires sains que la prise de capsules de caféine pouvait augmenter la production de larmes. "Si elle se confirme via d'autres études, notre découverte pourrait s'avérer utile dans le traitement du syndrome de l'œil sec" a commenté le Dr Reiko Arita, auteur des recherches. Cependant, pour le moment, il reste prudent. "Nous ne pouvons pas encore conseiller la consommation sélective de caféine, en particulier aux personnes sensibles à ses effets stimulants."

Dans l'étude, les taux de caféine étaient de 5 à 7mg/kg, soit 4 tasses de café par jour ou 10 tasses de thé. Des doses trop élevées pour certaines personnes (risque d’anxiété, de tremblements, d’accélération du rythme cardiaque…).

Par ailleurs, si la caféine pourrait régler un déficit de larmes, elle n’a pas démontré d’intérêt dans le rétablissement du film gras de l’œil (principal cause des yeux secs).

*Schaumberg DA, Sullivan DA, Buring JE, Dana MR. Prevalence of dry eye syndrome among US women. Am J Ophthalmol. 2003;136:318-26.

 

 

Le traitement par LipiFlow, vous connaissez ?

Le traitement par LipiFlow, vous connaissez ?

Traitement indolore encore peu connu en France car peu disponible (seules 5 machines sur l’Hexagone), le LipiFlow est une avancée intéressante dans la prise en charge de la sécheresse oculaire.

Mis au point par la société américaine TearScience, il consiste à déboucher les canaux et relancer la sécrétion de lipides par les glandes de Meibomius grâce à un système de pulsations thermiques 


En pratique : Vous décrivez vos symptômes au praticien. Il procède à un examen d’observation du film lacrymal et de la dynamique de clignement pendant 3 minutes, via un appareil appelé Lipiview. Puis il réalise un examen sans douleur pour évaluer les sécrétions. Il dépose ensuite sur le globe oculaire un activateur de pulsations thermiques, avec chauffage et massage des paupières. Cela dure 12 minutes et la température est constante à 42°c. 


Est-ce efficace ? "Le Lipiflow est très efficace lorsque la sécheresse oculaire est uniquement liée à une insuffisance lipidique et/ou chez les patients ne supportant plus leurs lentilles de contact, explique le Dr Abou-Ganem. Mais ça ne résout pas tout puisque la sécheresse oculaire est généralement multi-factorielle." 


A savoir : Une hygiène des paupières régulière est obligatoire pour entretenir le résultat du LipiFlow. Il est important de procéder à des exercices de clignement pendant 1 mois complet après le traitement (5 répétitions de la séquence de clignements toutes les 15 minutes pendant 1 heure au moins 4 fois par jour, 7j/7).

 

 

Pensez aux omégas 3

Pensez aux omégas 3

Les omégas 3 peuvent aider à soulager le syndrome des yeux secs. Pourquoi ?

En 2011, une étude a démontré qu’une supplémentation en acides gras polyinsaturés améliorait les signes et les symptômes de la sécheresse oculaire en réduisant l’inflammation. D’autres recherches publiées en 2009 et 2011* ont mis en avant leurs intérêts dans la qualité des larmes produites. Et en 2010**, des chercheurs ont indiqué que les omégas 3 pouvaient normaliser la quantité de larmes et améliorer la sécrétion des glandes de Meibomius (responsables des sécrétions lipidiques de l’œil).
 

Où trouver les omégas 3 ? 
- Dans les huiles végétales (colza, soja, noix…)
- Dans les poissons gras (saumon, maquereaux, harengs, thon.
- Dans les végétaux à feuilles foncées (pourpier, mâche, épinard)
- Dans les oeufs

 

*- Cortina MS, Bazan HE. Docosahexaenoic acid, protectins and dry eye. Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2011 Mar;14(2):132-7. 
  - Schnebelen C, Viau S, Grégoire S, Joffre C, Creuzot-Garcher CP, Bron AM, Bretillon L, Acar N. Nutrition for the eye: different susceptibility of the retina and the lacrimal gland to dietary omega-6 and omega-3 polyunsaturated fatty acid incorporation. Ophthalmic Res. 2009;41(4):216-24.

** Rosenberg ES, Asbell PA. Essential fatty acids in the treatment of dry eye. Ocul Surf. 2010 Jan;8(1):18-28.

Roncone M, Bartlett H, Eperjesi F. Essential fatty acids for dry eye: A review. Cont Lens Anterior Eye. 2010 Apr;33(2):49-54; quiz 100.

 

 

Sur ordinateur, faites des pauses !

Sur ordinateur, faites des pauses !

Si vous souffrez de sécheresse oculaire, un conseil : ne restez pas trop longtemps devant l’ordinateur. "La fixation de l'écran diminue la fréquence du clignement jusqu'à 6 fois, ce qui accentue la sécheresse de l’œil" explique le Dr Catherine Albou-Ganem.
Il est donc important de faire régulièrement des pauses en détachant le regard de l’ordinateur.

 

 

Collyres, antibiotiques, gels…

Collyres, antibiotiques, gels…

Plusieurs traitements classiques peuvent vous être proposés en cas de sécheresse oculaire : des larmes artificielles utilisées en collyres, des gels lubrifiants ou mouillants, des antibiotiques quand une pathologie est responsable de la sécheresse oculaire (ex : blépharite), les lunettes chauffantes…
Ces traitements sont décidés par un ophtalmologiste en fonction des symptômes.

 

 

 

Publié par Aurélie Blaize, journaliste santé et
validé par Dr Catherine Albou-Ganem, chirurgien ophtalmologiste

 

Commenter cet article

My name is Danièle...

Hypersensible, hyperémotive, je suis une écorchée vive. Franche et sincère, l'injustice, la malhonnêteté, le mensonge me révoltent... Point fort : courageuse. Point faible : l'affectif est mon talon d'Achille ! Mes refuges : le beau, l'élégant, le rare, le précieux, l'amitié, le partage... La nature, les animaux...

Articles récents

 

 

 

Hébergé par Overblog