Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

RV sur le blog d'une curieuse ! Curieuse de TOUT ! Tout m'intéresse ! Difficile à gérer ! Esthète, aussi, je vais spontanément vers les arts (peinture, sculpture, dessin, photo, la danse classique et l'opéra passionément !...) Mais, les sujets de société, notre alimentation, notre santé, le règne animal, l'environnement m'interpellent tout autant ! Et puis, j'ai mes révoltes !... )

Publié le par Danièle
Publié dans : #NOS Z'AMIS LES Z'ANIMAUX

Bien que ravagée par le deuil de Gérard Montel, son plus vieil ami, Brigitte Bardot n’a pas hésité à repartir en  guerre  dès qu’elle a su la tragédie qui était en train de se nouer.

« Oh ! Quel farouche bruit font dans le crépuscule, les chênes qu’on abat pour le bûcher d’Hercule ! »
Ainsi s’exprimait Victor Hugo, parlant de son frère en poésie, Théophile Gautier. Mais il est des chênes que rien, tempêtes ou bûcherons, ne peut abattre, même lorsqu’ils sont entrés dans leur crépuscule.

 

Brigitte Bardot face

 
Brigitte Bardot fait partie de ceux-là. Elle qui a passé l’essentiel de sa vie à ferrailler contre les injustices qui la révoltent, voici qu’à 80 ans, diminuée par le mal qui la ronge, elle repart à l’assaut pour un ultime combat ! Et, cette fois, c’est pour une cause vraiment sacrée, presque mystique, qu’elle se démène.
 
Des raisons de renoncer à la lutte, elle en aurait plus que quiconque, notre BB. Son âge serait évidemment la première. La seconde est pire encore, certainement : cette arthrose qui bloque ses hanches et lui rend tout déplacement pénible et douloureux. Mais, récemment encore, elle a prouvé qu’il en faudrait davantage pour l’arrêter, dès lors qu’un être cher ou une cause juste sont en jeu.
 
L’être cher, c’était le célèbre coiffeur Gérard Montel, que Brigitte Bardot connaissait depuis 1977. Il est mort le mois dernier, d’un cancer, à 74 ans.
« C’était le seul ami que j’avais et je le perds », confiait la star au lendemain de cette tragique disparition. Elle aurait pu s’en tenir là, tout le monde l’aurait compris.
 
Mais non : soutenue par ses deux béquilles, Brigitte a tenu, le 19 mars, à être présente dans l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, à Saint-Tropez, pour assister aux obsèques de son ami, lui rendre ce dernier hommage, bien qu’elle fût visiblement dévastée par le chagrin.
 
Encore bouleversée par ce deuil, dans lequel elle aurait pu s’enfermer, Brigitte est donc repartie au combat, quelques jours après seulement.
 

 

S’agissait-il de défendre ses chers animaux ? Nous allons faire une réponse de Normand : oui et non ! Non, car ce que Brigitte Bardot entend sauver de la mort qui lui est promise, ce n’est pas un être vivant, mais… une église. L’église Sainte-Rita, située à Paris, dans le XVe arrondissement. C’est pourquoi elle vient de publier un communiqué retentissant, pour ne pas dire tonitruant. Mais de quoi s’agit-il ?
 
Très populaire, même si elle est dédiée au rite catholique gallican, Sainte-Rita est une paroisse où l’on célèbre de nombreux baptêmes, mariages et obsèques, et où la messe dominicale attire les foules. Depuis deux ans, l’église est promise à démolition, le propriétaire ayant conclu une promesse de vente de 3,3 millions d’euros avec un promoteur de Loire-Atlantique. Une « trahison » scandaleuse, pour les paroissiens qui ont découvert avec stupeur, il y a trois semaines, leur église vidée de ses biens et ornements !
 
C’est alors que Brigitte Bardot entre en scène avec son fameux communiqué. En voici le début : « On va détruire l’église Sainte-Rita ! C’est scandaleux et lamentable. Cette église qui date de 1900 n’est protégée par aucune législation, elle n’est pas reconnue par le Vatican et ne fait pas partie des monuments classés patrimoine de l’État. C’est pourtant un sacrilège d’assassiner une église pour des spéculations immobilières, des logements sociaux. Donc on fout le bon Dieu dehors, sans aucun respect et dans l’indifférence la plus complète. Je suis scandalisée devant le manque de réactions de nos grands prélats et des nombreux gens de pouvoir dont la mairie de Paris. Tout le monde s’en tamponne ! »
 
C’est alors que Brigitte Bardot entre en scène avec son fameux communiqué. En voici le début :
« On va détruire l’église Sainte-Rita ! C’est scandaleux et lamentable. Cette église qui date de 1900 n’est protégée par aucune législation, elle n’est pas reconnue par le Vatican et ne fait pas partie des monuments classés patrimoine de l’État. C’est pourtant un sacrilège d’assassiner une église pour des spéculations immobilières, des logements sociaux. Donc on fout le bon Dieu dehors, sans aucun respect et dans l’indifférence la plus complète. Je suis scandalisée devant le manque de réactions de nos grands prélats et des nombreux gens de pouvoir dont la mairie de Paris. Tout le monde s’en tamponne ! »
 

Brigitte Bardot profil

 
Animaux
 
Aujourd’hui, ce combat paraît presque désespéré. Heureusement, Brigitte n’est pas seule à le mener. Elle a même des alliés de poids. Le premier est Frédéric Lefebvre, ancien ministre et député de la 1re circonscription des Français établis hors de France-Amérique du Nord, qui a décidé de porter l’affaire jusque devant l’Assemblée nationale.
 
Le second a lui aussi un étroit rapport avec l’Amérique du Nord, puisqu’il n’est autre que Bill Gates, l’homme le plus riche du monde ! C’est par le biais de sa toute-puissante fondation que le fondateur de Microsoft a décidé de soutenir ceux qui s’opposent à la disparition de la précieuse petite église parisienne.
 
Mais, allez-vous dire, pourquoi avoir d’abord répondu « oui et non » ? Eh bien parce que, en défendant ce bâtiment, Brigitte Bardot se bat encore, par contrecoup si l’on peut dire, pour ses amis les bêtes. En effet, sainte Rita, en plus des causes perdues, est aussi la bienveillante patronne de tous ceux qui chérissent les animaux. Lesquels sont toujours les bienvenus lorsqu’ils accompagnent leurs maîtres à l’office !
 
Et traditionnellement, en novembre, la bénédiction annuelle des chiens, chats, tortues, et même zèbres et chameaux attire près d’un millier personnes ! Dès lors, on comprend mieux pourquoi Brigitte Bardot est de nouveau « montée au front ».
 
 
 
FRANCE DIMANCHE > L'actu People
le 1 mai 2015
Didier Balbec

 

 

Commenter cet article

My name is Danièle...

Hypersensible, hyperémotive, je suis une écorchée vive. Franche et sincère, l'injustice, la malhonnêteté, le mensonge me révoltent... Point fort : courageuse. Point faible : l'affectif est mon talon d'Achille ! Mes refuges : le beau, l'élégant, le rare, le précieux, l'amitié, le partage... La nature, les animaux...

Articles récents

 

 

 

Hébergé par Overblog