Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

RV sur le blog d'une curieuse ! Curieuse de TOUT ! Tout m'intéresse ! Difficile à gérer ! Esthète, aussi, je vais spontanément vers les arts (peinture, sculpture, dessin, photo, la danse classique et l'opéra passionément !...) Mais, les sujets de société, notre alimentation, notre santé, le règne animal, l'environnement m'interpellent tout autant ! Et puis, j'ai mes révoltes !... )

Publié le par Danièle
Publié dans : #PLANETE-ENVIRONNEMENT, #UN JOUR...AILLEURS..., #NOS Z'AMIS LES Z'ANIMAUX

Un immense dépôt cryogénique pour les mammouths sera construit en Yakoutie. Ce projet est unique – Un tel réfrigérateur pour les animaux anciens n’existe nulle part ailleurs. Les restes de mammouths dans le monde ne sont pas en très grand nombre, d’où la nécessité de créer un tel site. Ce dépôt permettra non seulement conserver des fossiles, mais donnera aux animaux une seconde chance de naître par clonage.
 

Photo : RIA Novosti
 
La Yakoutie elle-même est un dépôt naturel de mammouths. Contrairement à d’autres endroits de la planète, on n’ y trouve pas uniquement des ossements, mais des corps congelés, avec des tissus, des muscles, des pelages conservés.
L’année dernière les chercheurs ont réussi à extraire le cerveau d’un des animaux, l’événement a fait sensation dans le monde scientifique – a raconté à La Voix de la Russie Igor Kolodeznikov, président de l’Académie des sciences de la République de Sakha (Yakoutie) :
 
« De tels fossiles sont nombreux. Actuellement on assiste à une fonte intense des glaces dans la zone littorale de l’océan Arctique, et on trouve souvent des fossiles des mammouths. Et si on ne les conserve pas très rapidement, ils disparaissent très vite : ils dégèlent, et le processus de décomposition commence. Donc l’idée est venue de créer un cryodépôt en Yakoutie. »
 
Construire un réfrigérateur électrique gigantesque revient trop cher. Mais il est aussi impossible d’utiliser le froid du pergélisol. La température optimale de stockage est de -18 à -24 degrés, et on ne peut pas la maintenir avec des procédés naturels : la température descend à 4-10 degrés au-dessous de zéro maximum, comme dans les galeries de l’Institut de glaciologie de l’Académie des sciences de Russie.
Selon Igor Kolodeznikov, en hiver il est possible de créér le régime nécessaire en organisant des courants d’air dans le local, mais, en tous cas, en été tout deviendra chaud dans une telle cave :
 
« Voila pourquoi l’idée est venue de construire un cryodépôt en profondeur, isolé de la surface et de la température de l’atmosphère. Il sera isolé avec de la terre qui jouera le rôle de revêtement. En hiver le froid naturel s’accumule, et en été il sera maintenu par des réfrigérateurs. Avec ce procédé de refroidissement, les dépenses ne seront pas trop élevées. »
 
Selon le président de l’Académie des sciences de Yakoutie, les basses températures ne suffisent pas pour la conservation complète des fossiles.
Il est indispensable d’empêcher l’oxygène de s’infiltrer dans le dépôt. Des chambres spéciales seront construites à cet effet – ce seront des chambres hermétiquement isolées, qui seront remplies d’un gaz inerte chassant l’air.
Il faut aussi prévenir toute pénétration de microbes pathogènes – par exemple, la maladie du charbon, qui est si souvent trouvée dans les fossiles.
Donc le projet comprend une chambre de quarantaine ainsi qu’un bloc de dissection, où sera possible d’étudier les mammouths.
 
Les chercheurs veulent comprendre dans quelles conditions habitaient ces animaux et pourquoi ils ont disparu. L’idée de cloner les animaux fossiles est née – surtout après la découverte de cellules viables. Les spécialistes iakoutes accordent une attention particulière à ce domaine de la recherche.
« La science doit pouvoir intéresser l’opinion publique à ses travaux et drainer des ressources monétaires » - remarque le spécialiste.
En ce qui concerne l’argent, la construction du dépôt exigera de grandes dépenses – le coût d’un site se montera à un million et demi - trois millions de dollar. /TG
 
 
Par La Voix de la Russie
9 septembre, 20:06
Elena Kovatchitch
 

 

 

Commenter cet article

My name is Danièle...

Hypersensible, hyperémotive, je suis une écorchée vive. Franche et sincère, l'injustice, la malhonnêteté, le mensonge me révoltent... Point fort : courageuse. Point faible : l'affectif est mon talon d'Achille ! Mes refuges : le beau, l'élégant, le rare, le précieux, l'amitié, le partage... La nature, les animaux...

Articles récents

 

 

 

Hébergé par Overblog