Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

RV sur le blog d'une curieuse ! Curieuse de TOUT ! Tout m'intéresse ! Difficile à gérer ! Esthète, aussi, je vais spontanément vers les arts (peinture, sculpture, dessin, photo, la danse classique et l'opéra passionément !...) Mais, les sujets de société, notre alimentation, notre santé, le règne animal, l'environnement m'interpellent tout autant ! Et puis, j'ai mes révoltes !... )

Publié le par Danièle
Publié dans : #INSOLITE !, #L'AMI CHIEN

seule... dans la taïga grâce à son chien !

Karina, trois ans et demi, a survécu seule onze jours dans la taïga en Sibérie.
Capture d'écran
 
MEILLEUR AMI - Le chien a réchauffé la petite fille perdue au beau milieu de la Sibérie…
 
Karina aimera sûrement beaucoup les chiens durant toute sa vie. La petite fille âgée de trois ans et demi doit la vie à son chien qui l’a réchauffée et reconduite vers son village alors qu’elle était perdue sans aucun autre humain dans la taïga, dans une région isolée du nord-est de la Sibérie.
 
Le papa de la petite fille était parti seul le 29 juillet pour rendre visite à sa famille dans un village voisin. Peut-être pour le suivre, la petite fille s’était aventurée dans les herbes hautes où elle avait fini par se perdre. La maman a alors cru que sa fille et le chien étaient partis avec le père.
Elle n’avait toutefois aucun moyen de s’en assurer, sa ligne téléphonique ne marchant pas. Ce n’est que quatre jours plus tard, lorsqu’elle a enfin pu joindre son mari, qu’elle s’est aperçue que l’enfant avait disparu et que des recherches ont pu être lancées, rapporte le Siberian Times.
 
« Quand le chien est revenu, nous avons pensé: "C’est fini" »
 
Dans une région infestée de loups et d’ours, les villageois avaient peu d’espoir de retrouver la petite vivante. C’est d’ailleurs le chien qu’ils ont vu réapparaître en premier : 
« Deux jours avant que nous ne retrouvions Karina, son chien est revenu à la maison », a raconté Afanasiy Nikolayev, le porte-parole des services de secours de la République de Sakha. 
« C’est là que nos cœurs ont flanché, car nous pensions que Karina avait au moins des chances de survivre si son chien était avec elle. Les nuits sont très froides ici et dans certains endroits les températures sont descendues en dessous de zéro. En serrant son chien contre elle, nous pensions que cela lui laisserait une chance d’avoir chaud durant la nuit et de survivre. C’est pour cela que quand le chien est revenu, nous avons pensé : "C’est fini". »

Mais le chien n’était pas revenu pour rien : 

il a guidé les secouristes vers la petite fille. 
« Le chien nous a montré le chemin et le lendemain matin, Karina était retrouvée », ont expliqué les services de secours.
 
La petite fille a survécu en mangeant des baies sauvages et en buvant l’eau d’une rivière. Elle s’était fait un lit d’herbes à même le sol et dormait avec son chien pour toute source de chaleur.
Dès son retour au village, la petite fille qui ne pesait plus qu’une dizaine de kilos a été transférée dans un hôpital où elle reprend des forces. Elle ne souffre que de piqûres d’insectes et d’écorchures.
Si elle ne raconte pas encore comment se sont passés ces onze jours dans la taïga, une psychologue assure que «son mental n’a pas été heurté.Elle parle, elle réagit normalement à son environnement. Elle se souvient de ce qui s’est passé.» 
 
On ne sait pas, en revanche, comment le chien se sent alors que les parents de l’enfant n’ont pas daigné lui donner un nom.
Monde ingrat.

 

 

Créé le 12/08/2014 à 17h30 -- Mis à jour le 12/08/2014 à 18h04
Audrey Chauvet

 

2 : Karina, 4 ans, miraculée de la taïga

 

Le Point.fr - Publié le - Modifié le

La fillette est restée onze jours dans une forêt infestée de loups et d'ours, où elle s'était égarée. Elle doit sa survie à son chiot.

 

Alors que les secouristes et la famille de la petite fille avaient perdu tout espoir de la retrouver, le chiot avec lequel elle avait disparu est revenu à la maison de ses parents et a aidé à retrouver sa trace.
© AFP
 
Une petite fille russe de presque quatre ans, portée disparue fin juillet dans la taïga sibérienne, a été retrouvée vivante onze jours plus tard grâce à son chiot qui a mis les secouristes sur sa piste, ont rapporté mercredi des médias locaux.
 
Karina Tchikitova, âgée de seulement 3 ans et sept mois, se trouve actuellement en soins intensifs, mais sa vie n'est pas en danger, ont indiqué les médecins qui l'ont prise en charge, à la chaîne de télévision russe NTV.
Les images diffusées par la chaîne ont montré une fillette au visage émacié et au corps recouvert de piqûres de moustiques, particulièrement féroces l'été en Sibérie.
 
Selon des médias locaux, elle avait disparu le 29 juillet de son village, Olom, situé dans la république russe de Sakha (Iakoutie - Sibérie orientale). Néanmoins, sa mère, pensant que la fillette se trouvait avec son père, n'avait donné l'alerte qu'au bout de quatre jours.
 
Les autorités locales ont alors lancé une vaste opération de recherches, réunissant plus de cent volontaires qui, munis de fusils de chasse pour se défendre en cas d'attaques d'ours, ont quadrillé avec des drones les environs du village pendant plus d'une semaine. Des médias ont rapporté que la fillette s'était perdue alors qu'elle se promenait avec son chiot dans la forêt près du village, infestée de loups et d'ours.
 
 
 
Son chiot creuse un trou pour la protéger
 
C'est ce même chiot qui a permis aux secouristes de la retrouver en revenant à la maison de ses parents et en conduisant ensuite les secours auprès d'elle, environ six kilomètres plus loin.
"Nous espérions que le chien était resté avec Karina pour lui tenir chaud pendant la nuit, quand la température chute en dessous de zéro degré", a expliqué Afanassi Nikolaïev, secouriste volontaire, dans une interview à NTV.
"Nous n'avons pas dormi pendant plusieurs jours, le temps des recherches. Honnêtement, je n'osais même pas espérer la revoir vivante - après tout, cela faisait dix jours qu'elle avait disparu", a renchéri Artiom Borissov, 21 ans, qui a retrouvé la fillette le 9 août.
"C'est un vrai miracle. Je l'ai vue assise dans les hautes herbes. Quand elle m'a aperçu, elle a tendu ses mains vers moi en pleurant. Elle était faible, pâle, émaciée. Elle m'a immédiatement demandé de la nourriture et de l'eau", a-t-il ajouté.
"Ses collants étaient déchirés, ses pieds étaient pleins de bleus et d'égratignures. Elle avait apparemment beaucoup marché", a continué le jeune homme, visiblement très ému devant les caméras.
 
Selon le site internet anglophone Siberian Times, la petite fille a mangé des baies et bu l'eau d'une rivière pour survivre. Son chiot, dénommé "Kiratchahan", lui avait creusé un trou dans la terre afin qu'elle ait moins froid la nuit.
 
Les autorités russes ont annoncé qu'elles avaient ouvert une enquête sur les parents de l'enfant pour établir s'ils ont mis sa vie en danger en tardant à donner l'alerte.
La mère de Karina a de son côté justifié ce délai par l'absence de réseau téléphonique dans la zone, qui l'a empêché de joindre son mari et de vérifier que la fillette se trouvait bien avec lui, selon Siberian Times.
 
 
 
*** *** ***

Commenter cet article

My name is Danièle...

Hypersensible, hyperémotive, je suis une écorchée vive. Franche et sincère, l'injustice, la malhonnêteté, le mensonge me révoltent... Point fort : courageuse. Point faible : l'affectif est mon talon d'Achille ! Mes refuges : le beau, l'élégant, le rare, le précieux, l'amitié, le partage... La nature, les animaux...

Articles récents

 

 

 

Hébergé par Overblog