Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

RV sur le blog d'une curieuse ! Curieuse de TOUT ! Tout m'intéresse ! Difficile à gérer ! Esthète, aussi, je vais spontanément vers les arts (peinture, sculpture, dessin, photo, la danse classique et l'opéra passionément !...) Mais, les sujets de société, notre alimentation, notre santé, le règne animal, l'environnement m'interpellent tout autant ! Et puis, j'ai mes révoltes !... )

Publié le par Danièle
Publié dans : #INSOLITE !, #BAVARDAGES & CAQUETAGES !

Konstantin Monastirskii a tenté à cinq reprises de faire tuer sa femme. En vain. À chaque fois, l'homme est tombé sur des escrocs.  C'est ce qu'on appelle de la persévérance.

 

 

Konstantin Monastirskii, un homme d'affaires russe, a été condamné par un tribunal moscovite à 8 ans et demi de prison pour avoir essayé à cinq reprises de faire tuer sa femme par des escrocs se présentant comme des tueurs à gages, a indiqué, vendredi, une source judiciaire.

 
Âgé de 47 ans, Konstantin Monastirskii souhaitait se débarrasser de sa femme, alcoolique; selon lui, d'après le quotidien Moskovski Komsomolets.
Ne voulant pas partager ses biens avec elle, chose inévitable en cas de divorce, il avait décidé de la faire assassiner. Monastirskii se tourne donc vers un homme se présentant comme un tueur à gages, et lui verse un premier acompte de 200 000 roubles (4 160 euros) sur une somme totale de 700 000 roubles (14 560 euros).
 
Cependant, rien ne se passe. Monastirskii met la pression sur le "tueur", en vérité un alcoolique ayant bu l'intégralité du premier acompte. Prenant peur, l'escroc se tourne vers la police pour dénoncer son "client".
 
"Partout, je me fais escroquer"
 
Les policiers entrent alors en contact avec la femme de Monastirskii, et la griment afin de mettre en scène son assassinat et d'envoyer une photo à son mari.
Ce dernier, croyant en la supercherie, décide de remettre les 500 000 roubles restant au "tueur". Les policiers l'arrêtent au moment de la transaction.
 
En détention, Monastirskii avoue que ce n'est pas la première, mais bien la cinquième fois qu'il tente de faire assassiner sa femme, mais qu'il tombait à chaque fois sur des escrocs.
Ceux-ci lui soutiraient chacun entre 100 000 (2 080 euros) et 500 000 roubles (10 400 euros) avant de disparaître.
"Partout, je me fais escroquer ! Même ici !" a déclaré le mari au moment de son arrestation.
 
Monastirskii est aujourd'hui derrière les barreaux, sa femme est devenue la seule propriétaire des biens du ménage.
 
 
 
Point.fr - Publié le 15/08/2014 à 14:55 - Modifié le 15/08/2014 à 15:16

Commenter cet article

My name is Danièle...

Hypersensible, hyperémotive, je suis une écorchée vive. Franche et sincère, l'injustice, la malhonnêteté, le mensonge me révoltent... Point fort : courageuse. Point faible : l'affectif est mon talon d'Achille ! Mes refuges : le beau, l'élégant, le rare, le précieux, l'amitié, le partage... La nature, les animaux...

Articles récents

 

 

 

Hébergé par Overblog