Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

RV sur le blog d'une curieuse ! Curieuse de TOUT ! Tout m'intéresse ! Difficile à gérer ! Esthète, aussi, je vais spontanément vers les arts (peinture, sculpture, dessin, photo, la danse classique et l'opéra passionément !...) Mais, les sujets de société, notre alimentation, notre santé, le règne animal, l'environnement m'interpellent tout autant ! Et puis, j'ai mes révoltes !... )

Publié le par Danièle Chauvet
Publié dans : #PSY...

Peur des maladies, des accidents domestiques, pensées obessionnelles.... Un médecin britannique dresse la liste des signes pour reconnaître un TOC.

 

 

Vous vous lavez les mains plusieurs fois dans la journée ? Vous avez constamment peur que votre maison prenne feu ? Vous êtes peut-être atteint d'un trouble obsessionnel compulsif (TOC).
 
Cette pathologie mentale entraîne des actions ou des pensées à répétition chez le patient. Ces rituels lui permettent de soulager temporairement des moments d'anxiété intenses.
Le Dr Wayne Goodman de l'école de médecine du Mont Sinaï (Etats-unis) a créé un test de 25 questions pour aider les gens à savoir s'ils sont atteints de TOC ou non.
 
Résultat ?
Sur 83 327 volontaires, 28% des hommes et 39% des femmes présentaient un risque élevé.
 
 
Les quatre étapes de la maladie :
Pour expliquer la maladie et mieux la dépister, voici ses quatre phases selon le Dr Wayne Goodman :
L'obssession :
Le patient pense continuellement à ses peurs comme la possibilité de devenir malade, ou la perte d'un être cher.
L'anxiété :
Les pensées obsessionnelles vont le mettre dans un état d'anxiété intense.
La compulsivité :
Il développe des actions qu'il fait à répétions afin de soulager son stress.
Un soulagement bref :
Une fois le geste effectué, il ressent un soulagement qui ne dure qu'un temps. Très vite une autre peur prend le dessus et il ressent le besoin de recommencer.
 
Les TOC peuvent être pris en charge par une thérapie comportementale pour apprendre au patient à réduire les rituels et ne plus les laisser interférer avec la vie sociale.
 
 
 
Publié par Bénédicte Demmer, rédactrice santé
07 Mai 2014

Commenter cet article

My name is Danièle...

Hypersensible, hyperémotive, je suis une écorchée vive. Franche et sincère, l'injustice, la malhonnêteté, le mensonge me révoltent... Point fort : courageuse. Point faible : l'affectif est mon talon d'Achille ! Mes refuges : le beau, l'élégant, le rare, le précieux, l'amitié, le partage... La nature, les animaux...

Articles récents

 

 

 

Hébergé par Overblog