Vous avez vu la photo ci-dessus ? Ce chat à adopter est adorable, n'est-ce pas ? Oui, mais pour son plus grand malheur, sachez qu'il pue. Vraiment. Alors que feriez-vous, vous l'accueilleriez malgré tout ?
 
"Ce chat pète tout le temps !"
Les derniers qui s'y sont collés ont tenu deux jours avant de renoncer. Notez que ce ne sont pas forcément de mauvaises personnes. Ils ont souligné que l'animal était charmant, mais dans leur petit appartement, ils ont vite réalisé que la cohabitation avec Lenny serait impossible et il l'ont ramené au centre vétérinaire où ils l'avaient pris en charge.
"Ce chat pète tout le temps", ont-ils écrit de façon très laconique sur le formulaire de retour pour expliquer leur démarche.
De mémoire de soigneurs, on avait vu beaucoup d'animaux ramenés à la hâte, par exemple parce qu'ils étaient agressifs, mais jamais pour un tel motif.
 
Le "chat puant" a trouvé d'autres habitudes alimentaires...
Presque désolés de cette incompatibilité, les maîtres temporaires de Lenny, que tout le monde surnomme désormais "le chat puant", ont estimé qu'il était plus fait pour une vie en plein air, pour une vie de jardin, que dans un espace cloisonné où ses flatulences intempestives pourraient finir par l'indisposer lui-même.
Avec une alimentation saine, les tenants de la clinique vétérinaire de Scottsville, dans l'Etat de New York, aux Etats-Unis, assurent pourtant que le félin ne présente plus ni ballonnements ni gaz malodorants. Le tout était sans doute de le nourrir correctement.
 
... Et un nouveau gîte.
Quoi qu'il en soit, et quitte à vous décevoir si Lenny vous a séduit, sachez qu'après un criant appel sur Facebook, il a trouvé un foyer lundi dernier.
"Salut, on m'a ramené au centre parce que je pétais trop. J'espère trouver une personne qui saura m'aimer même si mes vents puent. Je suis un mâle opéré, âgé de 19 mois, et j'adorerais devenir votre chat, câlin et... odorant. Je suis très sociable, j'adore qu'on me prenne dans les bras, qu'on me caresse" expliquait-il, précisant avoir pour seul défaut que parfois, ses boyaux le lâchent.
Le buzz a vite permis au chat pétomane de se trouver une famille d'accueil, on l'espère, dotée de beaucoup d'espace.