Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

RV sur le blog d'une curieuse ! Curieuse de TOUT ! Tout m'intéresse ! Difficile à gérer ! Esthète, aussi, je vais spontanément vers les arts (peinture, sculpture, dessin, photo, la danse classique et l'opéra passionément !...) Mais, les sujets de société, notre alimentation, notre santé, le règne animal, l'environnement m'interpellent tout autant ! Et puis, j'ai mes révoltes !... )

Publié le par Danièle Chauvet
Publié dans : #CULTURE ET POESIE..., #RETROMANIA

« Le secret du côté éternel de Marilyn, c'est le mystère irraisonné de sa mort »

 

Marilyn Monroe / AP/SIPA
 
Cinquante après sa mort, Marilyn Monroe fascine toujours...
 
«Marilyn Monroe vivra éternellement.»
Jackie Kennedy avait vu juste. Plus de cinquante ans après sa mort dans la nuit du 4 août 1962, le mythe Marilyn Monroe est toujours bien vivant. Jeunes actrices, réalisateurs, créateurs de mode, écrivains... Pour tous, Norma Jean Baker est une source d'inspiration inépuisable. 
 
Comment l’icône des années 1960 a-t-elle pu traverser cinq décennies sans perdre de son aura ?
Explications avec Françoise- Marie Santucci, rédactrice en chef de Next, magazine mensuel du journal Libération et auteur de "Monroerama".
 
Comment Marilyn Monroe peut-elle être encore une icône, cinquante ans après sa mort ?
Parce qu’elle était d’une modernité incroyable. On se rend compte aujourd’hui qu’elle a été précurseur dans de nombreux domaines. Pourtant, son talent d’actrice n’a pas été reconnu tout de suite. Quand elle meurt, les nécrologies qui lui sont consacrées parlent surtout de la superstar hollywoodienne, pas de l’actrice.
C’était aussi quelqu’un de très engagé dans sa vie de femme et dans sa vie citoyenne, avec un côté très féministe.
Elle s'est aussi engagée par rapport aux droits civiques. Par exemple, elle s’est battue pour qu’Ella Fitzgerald puisse jouer dans certains clubs dont l’accès lui était interdit en raison de sa couleur de peau.
Elle avait aussi un côté populaire, au sens premier du terme, qui explique beaucoup de son aura. Tous les gens qui l’ont approchée ont témoigné de son immense générosité.
Elle avait beaucoup d’empathie, notamment pour les petits métiers du cinéma.
Elle n’avait pas cette attitude snob qu’ont certaines stars.
 
 
A quel point sa mort inexpliquée a-t-elle contribué au mythe? 
Le secret de son côté éternel, c’est le mystère irraisonné de sa mort. Comme on ne sait pas comment elle est partie, on ne compte pas le nombre de gens qui ont établi des théories farfelues sur sa mort.
Plusieurs centaines de livres ont été écrits, ça montre l’ampleur de la fascination…Elle serait morte écrasée par une voiture, ça n’aurait pas été la même chose.
Mais elle était déjà une actrice extrêmement connue de son vivant. Elle est morte à 36 ans alors qu’elle avait commencé à jouer à 20 ans, elle avait déjà une carrière très solide derrière elle.
En analysant les journaux de l’époque, c’est incroyable de voir à quelle fréquence elle y apparaissait.
 
Elle était en Une en permanence.
Quand elle fait son voyage de noces en 1954 avec Joe DiMaggio à Tokyo, des centaines de Japonais l’attendent, c’est l’hystérie.
On peut considérer que Marilyn Monroe est la première star mondiale.
 
Le monde actuel pourrait-il créer une icône aussi durable que Marilyn ?
Je ne crois pas, non. Aujourd’hui tout s’est accéléré, y compris la durée de la célébrité. D’autant que l’aura de Marilyn Monroe se fondait aussi sur l’absence et le mystère. La star recluse, c’est un modèle qui sera amené à ne plus fonctionner d’ici dix ans.
Quand Marilyn part en 1954 de Los Angeles à New York, elle se met un foulard sur la tête, des lunettes et personne ne la reconnaît… Elle ne s’est jamais surexposée. 
 
 
 
 
Propos recueillis par Annabelle Laurent
'Monroerama', Editions Stock, mai 2012
Sous la direction de Françoise-Marie Santucci, Olivier Assayas, Maïwenn, Marie Darrieussecq, Maylis de Kerangal, Cécile Guilbert, Bruce Benderson, Douglas Gordon et d'autres témoins, spécialistes et artistes y abordent les multiples facettes de Marilyn Monroe.
 
 
*** *** *** 

Commenter cet article

My name is Danièle...

Hypersensible, hyperémotive, je suis une écorchée vive. Franche et sincère, l'injustice, la malhonnêteté, le mensonge me révoltent... Point fort : courageuse. Point faible : l'affectif est mon talon d'Achille ! Mes refuges : le beau, l'élégant, le rare, le précieux, l'amitié, le partage... La nature, les animaux...

Articles récents

 

 

 

Hébergé par Overblog